14 – 14

Auteur : Beorn, Paul & Edgar, Silène

Format : 350 pages

Note :

La 4ème de couverture

Un siècle les sépare… Hadrien et Adrien sont deux garçons de treize ans qui habitent à quelques kilomètres l’un de l’autre, en Picardie. Ils ont des problèmes à l’école, à la maison et avec les filles, comme la plupart des garçons de leur âge. Il n’y a qu’une seule chose qui les sépare : Hadrien vit en 1914 et Adrien en 2014. Leurs destins vont mystérieusement se mêler, leur permettant d’échanger du courrier alors qu’ils croient chacun écrire à un cousin éloigné ! Lorsqu’ils comprennent ce qu’il se passe, Adrien se rend alors compte qu’il doit prévenir Hadrien que la Grande Guerre est sur le point d’éclater et qu’il doit à tout prix se mettre à l’abri !

Le pitch

Hadrien vit en 1914, à Corbeny, un village de Picardie. Il aide son père à la ferme et se bat pour convaincre ses parents de continuer ses études. Il a une fiancée et écrit à la plume.
Adrien est un collégien vivant en 2014, à Laon, une petite ville de Picardie. Vivant avec sa mère et sa sœur il est aussi éperdument amoureux de Marion et s’ennuie à l’école. Il utilise un ordinateur et envoie des mails.

14 – 14 est basé sur l’idée originale de croiser l’histoire de deux adolescents de 13 ans, séparés de 20 kms seulement géographiquement et de 100 ans temporellement mais vivant les mêmes peines et les mêmes émois.
Par un concours de circonstances et un peu de magie, ils vont se retrouver à correspondre régulièrement par courrier, à s’attacher l’un à l’autre, se juger d’abord, se comprendre puis se conseiller. Finalement, leur vie d’adolescents n’est pas si différente malgré des conditions de vie opposées.

Au début, ils ne soupçonnent pas du tout ce décalage et la bizarrerie de leur relation. Quelques incompréhensions apparaissent, au niveau du langage, de leurs modes de vie, de leurs relations avec les autres, amis, amours. Puis les liens vont se tisser. Hadrien et Adrien vont devenir confidents et amis et surtout trouver à travers cet échange épistolaire une force pour avancer, du réconfort et du soutien.

Malheureusement, Hadrien est à la veille de la première guerre mondiale. Adrien va le découvrir, en se documentant sur cette période qui le passionnera et fera tout pour sauver Hadrien et lui faire comprendre qu’il court un grand danger, sa ferme se trouvant sur le Chemin des Dames, lieu d’une bataille sanglante.

L’avis de Marion

14-14 est un livre plutôt pour les adolescents mais qui peut très bien convenir à des adultes, notamment des parents d’adolescents.

L’histoire est particulièrement prenante et les héros très attachants malgré deux caractères différents.
Le parallèle est bien construit. Il oppose le monde rural du début du XXe siècle (avec des conditions matérielles extrêmement difficiles, où les études et le savoir n’étaient pas prioritaires face à la main d’œuvre), au monde moderne du XXIe siècle, où les maux ne sont plus les mêmes : la solitude des adolescents, la peur du chômage, le confort matériel et technologique.

C’est une confrontation intéressante, entre le passé et le futur, qui évoque l’évolution de deux adolescents, en lien avec l’Histoire, la guerre, mais aussi l’évolution de la société. Le temps qui passe vite et les priorités qui changent mais des questions existentielles qui se rejoignent : l’amitié, l’amour, l’avenir, les rêves. Le monde évolue mais pas les préoccupations de la jeunesse.

L’intrigue principale n’est finalement que secondaire dans cette histoire et ne représente qu’une petite partie du roman.
14-14 se lit vite, il est captivant, il y a du rythme et l’écriture est fluide et simple.
C’est un roman représentant le fil du temps qui passe avec un rappel d’une période tragique de l’Histoire. Au-delà de la partie historique, c’est une jolie leçon d’amitié.

Alors, crois en « la magie », tout ne s’explique pas. Et encore moins le difficile quotidien d’un adolescent, quelque soit l’époque dans laquelle il vit.

Pour briller en soirée

Silène Edgar et Paul Beorn ont grandi dans la même ville, fréquenté le même lycée, au même moment, sans se connaitre. Ce n’est que par l’écriture et via le site Cocyclics (Collectif des Bêta-Lecteurs de l’imaginaire) qu’ils ont fini par se rencontrer, puis par écrire à quatre mains…. Une femme, un homme, deux adolescents, chacun ayant rédigé sa partie liée à un H/Adrien.

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article.

Commentez l'article