D-Day Un jour Noir

Auteur : Corver, Yves

Format : 379 pages

Note :

Editeur : LBS Selection

Année de parution : 2019

La 4ème de couverture

Port de New York, 16 novembre 1943
Firmin Bellegarde, un soldat américain de dix-neuf ans, originaire de La Nouvelle-Orléans, s’apprête à embarquer sur l’Aquitaine en partance pour l’Ecosse. Il fait partie d’une unité noire : le 320ème bataillon de ballons de barrage antiaérien.

Après plusieurs mois de préparation au Royaume-Uni, le caporal Bellegarde et près de deux mille autres GI noirs débarqueront le 6 juin 1944 sur les plages normandes d’Omaha et d’Utah.

Le pitch

Firmin est un jeune noir américain vivant à la Nouvelle-Orléans. Les Etats-Unis sont alors en proie à la ségrégation raciale.

Elevé dans une famille aimante et solidaire, Firmin ne souhaite qu’une seule chose : prouver que les noirs peuvent défendre leur pays aussi bien que les blancs et qu’eux aussi sont de vrais américains.

Il s’engage donc dans l’armée et va faire partie d’une des rares unités noires américaine de combat.

Nous allons suivre Firmin durant toute sa préparation aux US et en Angleterre et évoluer avec lui. Comment, en quelques mois il va passer de l’adolescent à l’homme, rencontrer l’amour, la détresse et la souffrance.

Grâce à Firmin nous allons également être confronté à ce racisme et cette ségrégation, bien moins marquée en Europe mais cependant présente.

L’avis de Julien

Assez fan de Romans Historiques, j’ai été ravi d’avoir la possibilité de lire ce joli livre, D-Day, un jour noir.

Les films, les romans, les documentaires sur la seconde guerre mondiale sont légion, cependant Yves Corver l’aborde d’un angle différent.
Il a voulu, en effet, mettre en avant ces hommes noirs américains qui se sont battus pour leur pays alors qu’ils étaient considérés comme des parias.

Pourquoi s’engager lorsque l’on est noir, américain et qu’une partie de la population (notamment dans les Etats du Sud) vous considère comme un citoyen de seconde zone ? Firmin y voit la possibilité de faire changer les mentalités, de prouver à tous que le courage et l’amour de sa patrie n’a rien à voir avec la couleur de peau.

Après s’être préparé durement sous les ordres de supérieurs parfois ignobles, Firmin se retrouve en Europe. Ici, la ségrégation raciale n’existe plus et il se prend à rêver d’un monde ou l’égalité et la tolérance règne. Bien que le racisme ne soit pas totalement absent, notre jeune héros rencontre des gens qui l’accueillent sans manière et il y découvre même l’amour…

Mais le débarquement en Normandie approche et Firmin se doit de bien y figurer, l’honneur des Afros-Américains est en jeu…

Ce roman se lit très facilement et l’auteur a du potasser le sujet de manière incroyable. Les sources sont nombreuses et la fiction est toujours inspirée par des faits réels.
Le héros est sympathique bien qu’un peu trop lisse parfois à mon goût. Heureusement quelques personnages secondaires viennent pimenter l’histoire.
Un côté un peu routinier de la vie de soldat apparaît étonnamment dans ce livre. En effet après le débarquement, de nombreux soldats sont restés à proximité des plages pour les sécuriser, assurer le ravitaillement , accueillir les troupes fraiches et ce pendant plusieurs jours.
Pour la narration c’est presque dommage, j’aurais bien aimé un peu plus d’action !

Pour conclure, je remercie Yves Corver de ce bon moment passé à lire son roman ainsi que pour cette mise en avant de ce bataillon de soldats noirs que je ne connaissais pas.

Pour briller en soirée

Mais qu’est-ce donc que des ballons barrage antiaérien ?
La mission principale de Firmin est en effet de déployer ces ballons au-dessus des plages de Normandie.
Des ballons de taille moyenne reliés à des câbles d’acier sont expédiés à quelques centaines de mètres au dessus du sol. C’est une défense assez efficace car elle empêche les vols rasants d’avion ennemis qui risquerait de heurter les câbles.
Le poids de ces dits câbles demandait une certaine dextérité des techniciens et ne permettait pas de laisser flotter les ballons à des hauteurs trop importantes.
Des forums sur le D-Day expliquent son utilisation plus en détail.

Abonnez-vous à notre newsletter