La planète des singes

Auteur : Boule, Pierre

Format : 190 pages

Note :

La 4ème de couverture

Y a-t-il des êtres humains ailleurs que dans notre galaxie ? C’est la question que se posent le professeur Antelle, Arthur Levain, son second, et le journaliste Ulysse Mérou, lorsque, de leur vaisseau spatial, ils observent le paysage d’une planète proche de Bételgeuse : on aperçoit des villes, des routes curieusement semblables à celles de notre Terre.

Après s’y être posés, les trois hommes découvrent que la planète est habitée par des singes. Ceux-ci s’emparent d’Ulysse Mérou et se livrent sur lui à des expériences. Il faudra que le journaliste fasse, devant les singes, la preuve de son humanité…

Le pitch

Tout démarre d’une bouteille jetée…dans l’espace. Jinn et Phylis qui profitaient d’une croisière spatiale découvrent le texte d’Ulysse Mérou, caché dans une bouteille :

Antelle, Arthur et Ulysse ont traversé l’espace en direction de l’étoile Bételgeuse et de ses planètes qui pourraient avoir la même atmosphère que la Terre.
Arrivés sur Soror (planète soeur), ils sont rapidement pris en chasse puis capturés (dans le meilleur des cas) par des singes.

Ulysse, notre narrateur, se retrouve alors traité comme un animal de laboratoire et de multiples expériences sont menées sur sa personne.
Son seul but devient donc de montrer à ses geôliers qu’il détient lui aussi une véritable humanité. Heureusement, Zira, un chimpanzé femelle, aidée par son compagnon, Cornélius va tout faire pour rendre sa liberté à Ulysse.

 

La société simiesque est compartimentée en 3 parties distinctes : les orangs-outans sont les symboles de l’ordre établi et du conservatisme. Les gorilles représentent la force mais suivent avant-tout l’opinion publique.
Enfin, les chimpanzés sont moins haut dans l’échelle sociale, pourtant ce sont eux qui possèdent les esprits les plus puissants et qui amènent à cette société déjà un peu sclérosée une vraie modernité.
Il est difficile de ne pas percevoir à travers cette hiérarchie une critique de nos sociétés et les difficultés de bousculer l’ordre établi.

Enfin comment ne pas parler des amours impossibles entre Ulysse et Zira…

Le pitch

J’ai aimé ce petit roman d’anticipation de moins de 200 pages. L’histoire que l’on connaît pourtant dans les grandes lignes est prenante et regorge de thèmes forts.

L’inversion des rôles entre les singes et les hommes permet à l’auteur de nous parler des expériences scientifiques sur les animaux et de leur souffrance face à la privation de libertés et face à la promiscuité. Nous souffrons avec Ulysse lors de son enfermement.
Pierre Boule insiste également sur les horreurs subies par les animaux en général (la scène de la chasse vaut le coup d’oeil) et ceux de laboratoire en particulier.

« Ce fut une autre affaire quand, s’apercevant que je ne me livrais pas à ces ébats […], les gorilles se mirent en tête de m’y contraindre par la force et commencèrent à m’asticoter à coups de pique, moi, Ulysse Mérou, moi, un homme créé à l’image de la divinité ! »

L’avis de Julien

La planète des singes vaut vraiment le détour car il est le point de départ de tous les films qui existent depuis celui avec Charlton Heston en 1968.
Cependant, tous les films et toutes les séries ne sont que des adaptations du livre de Pierre Boule : tu seras surpris par les deux twists du livre, qui n’ont pas grand chose à voir avec celui du film (et sont un peu moins puissants peut-être). Il est d’ailleurs étonnant qu’apparaisse la Statue de la Liberté sur la couverture du roman.

Je n’ai mis que 3 étoiles car j’ai trouvé l’écriture un peu vieillotte. Le roman est également un peu court ce qui fait que de nombreuses questions sont un peu laissées en suspens. Pourtant je suis content d’ajouter La Planète Des Singes sur BB Cassiopée car il est considéré comme une des oeuvres marquantes de la science-fiction française.

Je dirais également que si tu es amateur de science-fiction, quelques livres sont des incontournables (must read comme on dit sur le net). Dune de Herbert, 1984 d’Orwell, Malevil de Robert Merle (un peu de chauvinisme)… et que tu dois avoir lu La Planète Des Singes !

Pour briller en soirée

Pierre Boule est considéré comme un héros de la seconde guerre mondiale, il a notamment été plusieurs fois médaillé par le général de Gaulle.
Ses souvenir de guerre en Asie lui ont inspiré son autre best-seller, lui aussi adapté au cinéma : Le Pont De La Rivière Kwai.
La Planète Des Singes a été adapté huit fois au cinéma et deux fois pour une série télé.

Commentez l'article