Le pigeon

Auteur : Süskind, Patrick

Format : 89 pages

Note :

La 4ème de couverture

Lorsque lui arrive cette histoire de pigeon qui, du jour au lendemain, bouleversa son existence, Jonathan Noël avait déjà dépassé la cinquantaine, il avait derrière lui une période d’une bonne vingtaine d’années qui n’avait pas été marquée par le moindre événement, et jamais il n’aurait escompté que pût encore lui arriver rien de notable, sauf de mourir un jour.
Et cela lui convenait tout à fait. Car il n’aimait pas les événements, et il avait une véritable horreur de ceux qui ébranlaient son équilibre intérieur et chamboulaient l’ordonnance de sa vie.

Le pitch

Le héros voit sa vie basculer lorsqu’un pigeon prend ses quartiers dans le couloir de son immeuble. Sa vie, jusque la réglée comme du papier à musique, s’effondre complètement. Il n’arrive plus à rester en faction et jouer son rôle de vigile, les événements les plus simples le terrorisent, il craque complètement.

L’avis de Julien

Quelques mois après avoir lu ce très court roman il me reste un sentiment étrange.
L’atmosphère du roman est assez étrange, le personnage aussi. Pourtant j’en suis venu à le prendre en sympathie, j’avais envie de l’aider, je pense.
Pour les curieux qui ne connaissent pas Suskind je leur conseillerais de passer par le parfum d’abord. Mais ne passez pas à côté de cette oeuvre originale qui vaut quand même que l’on s’y attarde. Quoi qu’il en soit, 89 pages qui représentent en gros 24 heures de la vie de Jonathan Noël c’est vite lu !

Pour briller en soirée

Patrick Süskind est l’auteur du désormais culte « le parfum », mondialement connu et qui a été l’objet d’une adaptation cinématographique avec notamment Dustin Hoffman et le regretté Alan Rickman.

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article.

Commentez l'article