Le pingouin

Auteur : Kourkov, Andréï

Format : 274 pages

Note :

Editeur : Points

Année de parution : 1996

La 4ème de couverture

A Kiev, Victor Zolotarev et le pingouin Micha tentent péniblement de survivre. Victor, journaliste, est sans emploi et Micha, rescapé du zoo, traîne sa dépression entre la baignoire et le frigidaire de l’appartement.
Lorsque le patron d’un grand quotidien offre à Victor d’écrire les nécrologies – les « petites croix » – de personnalités pourtant bien en vie, Victor saute sur l’occasion. Un travail tranquille et lucratif.
Mais un beau jour, les « petites croix » se mettent à mourir

, de plus en plus nombreuses et à une vitesse alarmante, plongeant Victor et son pingouin neurasthénique dans la tourmente de ce monde impitoyable et sans règles qu’est devenue l’ex-Union Soviétique.

Le pitch

Victor est un écrivain désoeuvré, journaliste à ses heures et désarmé face à la page blanche.
Il vit avec Micha, un drôle de pingouin dépressif récupéré au zoo de Kiev. Sa vie bascule lorsqu’il se retrouve à écrire des rubriques nécrologiques sur des personnalités encore vivantes. Les dites personnalités passant l’arme à gauche par la suite…
Entraîné dans une sorte d’engrenage Victor va devoir survivre dans cette société gouvernée par des mafias dans cette Ukraine en reconstruction.

L’avis de Julien

Ce roman est étonnant. Il nous dépeint le quotidien parfois absurde de Victor, écrivain et journaliste un peu raté, un peu dépressif, un peu désabusé.
Dans cette Ukraine grise et froide, la vie n’est qu’attente et survie.
L’auteur Andréï Kourkov nous dépeint le quotidien de Victor et son pingouin Micha. Quotidien triste et banal dans lequel la vodka permet d’oublier, un peu, cette triste vie.
Victor est accompagné par son pingouin, double de lui-même, dépressif également, qui joue bizarrement un rôle important dans cette histoire.
Les petites croix qu’il rédige sur des personnes vivantes vont améliorer financièrement sa vie mais la rendre bien plus dangereuse. En effet la mafia fait assassiner ces personnalités. La vie de Victor, comme celle de ses concitoyens ne semble pas compter beaucoup.
Une petite fille, une nounou, un pingouinologue, un bon flic, égaieront la vie de Victor et son besoin malgré tout de comprendre et survivre.

J’ai aimé ce roman particulier, cette atmosphère étrange qui règne dans cette Ukraine post-URSS. Les meurtres, les mines pour protéger les datchas, la vodka qui coule à flot pendant tous les repas ne choquent plus personne. Les nouveaux riches dominent et sous une apparence presque comique, l’auteur dénonce le virage raté pris par ces sociétés nouvelles.
Tout ce qui touche de près ou de loin à la Russie m’intéresse. J’ai apprécié de me plonger dans ce drôle de récit.

Pour briller en soirée

Alors ami lecteur, connais-tu la différence entre le pingouin et le manchot ?
Elle est pourtant assez simple. Le premier vit dans l’hémisphère Nord et sait voler alors que le second vit dans l’hémisphère Sud et ne le peut pas !
Ses ailes lui permettent cependant de nager et plutôt vite : il peut atteindre les 35 km/h dans l’eau. Sur cet article, vous trouverez d’autres explications bien plus détaillées.

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article.

Commentez l'article