Les échelles du Levant

Auteur : Maalouf, Amin

Format : 254 pages

Note :

La 4ème de couverture

« Echelles du Levant », c’est le nom qu’on donnait autrefois à ces cités marchandes par lesquelles les voyageurs d’Europe accédaient à l’Orient.
De l’agonie de l’Empire ottoman aux deux guerres mondiales et aux tragédies qui, aujourd’hui encore, déchirent le Proche-Orient, la vie d’Ossyane, le héros de ce roman, ne pèse guère.
Patiemment, il se souvient, il raconte son enfance princière, son séjour en France sous l’Occupation, sa rencontre avec Clara, puis la descente aux enfers.
Dépossédé de son avenir, que lui reste-t-il ?
Un amour tranquille et puissant.
Peut-être plus puissant que l’Histoire.

Le pitch

Ossyane est né en Turquie dans une famille dominante. Après un exil forcé au Liban il décide d’aller étudier en France, à Paris.
C’est alors qu’éclate la seconde guerre mondiale et qu’il se retrouve très vite dans la résistance. Presque par hasard il y joue un rôle important et y rencontre même l’amour. Le grand amour.
Le retour au pays est alors incroyable. Il est en effet considéré comme un héros et cette étiquette lui semble bien lourde à porter.
Heureusement, son aimée, une jeune juive, le retrouve et tout peut démarrer.

L’avis de Julien

Comme tout livre d’Amin Maalouf, cette oeuvre est belle. C’est bien écrit, c’est touchant.
La structure narrative est simple : un libanais rencontre un vieil homme, Ossyane en l’occurance, qui va lui raconter sa vie.
Cette vie est évidemment incroyable.
Petit fils d’un empereur ottoman, il est l’ainé sur qui repose tous les espoirs de son père. Celui-ci est moderne, tolérant, et voit son fils devenir un révolutionnaire, celui qui guérira le monde.
C’est pour s’affranchir de ce père trop présent, trop ambitieux, qu’Ossyane ira étudier la médecine à Paris et que son histoire personnelle va alors démarrer.
Son histoire sera durant toutes les années à venir marquée par l’Histoire : la seconde guerre mondiale, le conflit israelo-palestinien, les différentes crises au Proche-Orient…
Tout réussira malgré tout à Ossyane jusqu’à ce que le destin envisage un chemin contraire et je m’arrête là dans le récit !

Je classe sans problème ce beau livre parmi les tous meilleurs d’Amin Maalouf. Nous pouvons y retrouver tous les ingrédients qui font le charme de ses ouvrages. Ce talent de conteur notamment, ainsi que cette invitation au voyage, ce charme oriental et ce côté positif. En effet, pour l’auteur, l’amour est souvent plus fort que tout.

Pour briller en soirée

Amin Maalouf est né au Liban, à Beyrouth. Récompensé en 1993 par le Prix Goncourt pour le rocher de Tanios, il nous décrit souvent son Liban natal dans ses ouvrages.
Il a également vécu en Egypte, en France et sa famille a des origines diverses, notamment la Turquie. Cette multitude d’endroits se retrouve souvent dans ses oeuvres dans lequel ses héros n’hésitent pas à parcourir le monde.
Le célèbre trompettiste Ibrahim Maalouf est son neveu.
Pour la petite anecdote personnelle ma maman a A-DO-RE ce livre et l’auteur le lui a dédicacé sur le port de l’île d’Yeu.

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article.

Commentez l'article