Les piliers de la Terre

Auteur : Follett, Ken

Format : 489/606 pages

Note :

La 4ème de couverture

Dans l’Angleterre du XIIème siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent chacun à leur manière pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. Les fresques se peignent à coups d’épée, les destins se taillent à coups de hache et les cathédrales se bâtissent à coups de miracle…et de saintes ruses.La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.

Le pitch

Cette immense saga est composée de deux tomes pour la version française.
Les Piliers de la Terre : 1 Ellen.
Les Piliers de la Terre : 2 Aliena.
Cette œuvre étant tellement dense, il est quasiment impossible de résumer l’histoire je vais plutôt m’attacher à présenter les intrigues principales et à vous livrer mon ressenti.

Nous découvrons Tom le bâtisseur au début de l’histoire et très vite nous nous attachons à cet homme bon et honnête et à sa famille.
Tom, sa descendance et son entourage seront les principaux personnages des Piliers de la Terre.
Tom sera lié à la construction d’une cathédrale à Kingsbridge. Autour de cette cathédrale les intrigues principales se nouent.

Si elle se finalise, l’évêque Waleran risque de perdre de son pouvoir spirituel et économique. Tout au long de cette saga il élaborera des machinations, tuera, volera pour arriver à ces fins. C’est une superbe image religieuse qu’a créé Ken Follett ! Il est l’un des personnages de roman que j’ai, je crois, le plus détesté !

La création de la cathédrale serait aussi une grande perte économique pour William Hamleigh, un noble qui ne veut pas perdre ses terres et qui pour cela lutte face à Aliéna et Richard.

A l’échelle du royaume, les héritiers Stephen et Maud luttent pour le trône et nos héros se retrouvent mêlés à ces jeux de pouvoir.

Enfin, et cette question m’a tenu en haleine pendant une grosse partie du roman, qui est ce jeune homme roux, exécuté pendant le prologue et a qui l’on devine une importance capitale ?

L’avis de Julien

Les Piliers de la Terre est un pavé. Cependant si tu l’attaques, je crois qu’il te sera impossible de ne pas aller au bout.
« Allez je lis un peu il n’est que 23 h ! Ah tiens il est 2 h du mat… ».

L’écriture que je qualifierai de cinématographique de Ken Follett est parfaite pour maintenir un vrai suspense et les personnages, surtout les « méchants » sont parfaitement représentés.

Je n’ai pas été surpris de voir qu’une série avait été tournée et qu’elle reprenait parfaitement l’histoire. Je me demande même si Ken Follett n’avait pas écrit les Piliers de la Terre pour qu’ils conviennent parfaitement à ce format télévisuel.

J’ai donc adoré lire cette saga qui, en plus, m’a permis de me mettre à jour sur certains principes architecturaux, les arc-boutants et autres nefs n’ont plus de secrets pour moi !

Pour briller en soirée

Tu peux dire que Ken Follett est Gallois (ce que je ne savais pas), qu’il parle un excellent français et qu’il a été journaliste.
Les spécialistes littéraires s’accordent d’ailleurs à dire que son écriture est très journalistique.
Je suis assez fier de l’avoir nommé un peu plus haut de cinématographique.

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article.

Commentez l'article