Sans Faille

Auteur : Musso, Valentin

Format : 384 pages

Note :

La 4ème de couverture

Connaît-on vraiment ses amis ? Romuald, Théo, Dorothée, David et Juliette se retrouvent pour une randonnée dans les Pyrénées. C’est Romuald, le gamin des cités à qui tout réussit, qui les a invités dans son luxueux chalet. Mais la montagne lui est-elle aussi familière qu’il le prétend ? L’expédition tourne au cauchemar. Le groupe s’égare, les secrets et les rivalités surgissent. Jusqu’au drame…

Le pitch

Huit-clos montagnard, Sans faille nous amène dans les paysages des Pyrénées où 5 « amis », se retrouvent pour effectuer une randonnée de 3 jours. Romuald, l’ex gamin des cités, a invité ses deux amis d’enfance qu’il avait perdu de vue depuis une dizaine d’années, David et Théo, tous deux accompagnés de leurs compagnes Juliette (ndlr : quel prénom original !) et Dorothée.

Théo, Romuald et David, ont fait connaissance en prépa. Malgré le fait qu’ils soient issus de milieux complètement différents, ils vont très vite devenir amis. Lorsque Théo et Romuald se retrouvent par hasard 10 ans plus tard dans un café, c’est le moment de sonder la réussite de l’autre. Romuald qui a en apparence plutôt bien réussi socialement, propose alors un weekend dans son chalet montagnard en compagnie de David.
3 jours pour rattraper 10 ans de non-dits, pour se rappeler une amitié « sans faille », pour s’expliquer, se pardonner.

Partis à l’assaut de la montagne pyrénéenne, ce qui devait n’être au départ qu’une simple balade sportive entre amis et de chaleureuses retrouvailles va vite déraper. Seuls, égarés dans cet univers glacial, les secrets et regrets du passé vont resurgir ainsi que les vieilles rancœurs que certains pensaient enfouies. La cohésion du groupe va vite disparaître, le drame n’est plus très loin…

L’avis de Marion

Entre polar et thriller (pas vraiment polar, pas vraiment thriller), Sans faille nous projette dans une ambiance glaciale au cœur des Pyrénées où très vite, on va comprendre que le lien qui unit les 5 protagonistes n’est pas sain. L’atmosphère est tendue.

L’auteur alterne entre présent et flash-back qui nous ramènent à la naissance d’une amitié entre Romuald, Théo et David. La rencontre entre deux milieux sociaux très différents qui va être source d’envie, jalousie et mépris. Leur relation particulière, les conséquences qui en ont découlé et qui ont impacté la vie de chacun d’eux. Petit à petit, le lecteur va découvrir la vraie nature de leur relation mais aussi pourquoi ils ne se sont plus vus pendant 10 ans.

Ecriture fluide grâce notamment à ses oscillations entre passé et présent, Sans Faille se lit vite et facilement. Bien que des évidences apparaissent assez rapidement, il y a assez de suspense pour nous donner envie d’aller jusqu’au bout. J’ai beaucoup apprécié cette tension permanente qui nous incite à tourner les pages. C’est oppressant malgré un décor de montagne désertique et froid.

Très vite, on comprend que Romuald, en plus d’être un ami fidèle, est une victime qui a eu son lot de chagrins et d’injustices mais qui a su se relever à chaque fois. J’ai eu de l’empathie pour ce personnage torturé et trahi. A chaque découverte du passé, on devine un peu plus l’issue du présent. On s’imagine des théories, on soupçonne tout le monde. La psychose gagne le groupe et le lecteur. Jusqu’au twist final qui m’a vraiment surprise !

Tout le long du livre, je pensais tout savoir, avoir deviné qui et pourquoi mais finalement ce n’était pas l’enjeu de l’histoire. A vous de le découvrir !

Ca sent l’adaptation ciné !!

Pour briller en soirée

Valentin Musso est le fréro de Guillaume auteur français à succès. Il est agrégé de lettres et enseigne la littérature dans les Alpes-Maritimes, à Antibes.
La maman des frères Musso est bibliothécaire, on comprend mieux maintenant leur trajectoire littéraire !

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article.

2 pensées sur “Sans Faille

  • 23/06/2017 à 15:46
    Permalink

    Je l’ai également lu et très apprécié .
    Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse.
    Merci.

    Répondre

Commentez l'article