Le garçon qui courait

La 4ème de couverture Courir pour survivre, pour combattre, pour résister. « Quand Kee-Chung courait, il n’y avait plus de Japonais. Sous ses foulées, la terre redevenait coréenne. Il traçait de nouvelles frontières. » D’après l’incroyable et bouleversante histoire vraie de Sohn Kee-Chung, le premier coréen à avoir remporté l’épreuve du marathon aux J.O de Berlin, en 1936  – alors que la Corée, annexée par le Japon, n’existait plus.

Lire la suite