Wilt 1

Auteur : Sharpe, Tom

Format : 286 pages

Note :

La 4ème de couverture

Henry Wilt est à bout. La quarantaine passée, chaque jour lui rappelle sa médiocrité. Une carrière au point mort, des étudiants dégénérés, et Eva sa femme, qui ne rate jamais une occasion de le rabaisser. Certain que le monde lui refuse depuis longtemps une gloire bien méritée, Henry décide d’agir et de supprimer celle qui a fait de sa vie un véritable enfer.

Le pitch

J’ai longuement hésité quant au choix du nombre d’étoiles que j’allais donner pour Wilt 1.5 étoiles, je considère que c’est pour un livre culte, je trouve donc que c’est un peu trop.Par contre entre 4 et 3 étoiles mon cœur balance. Je laisse donc ma sister gérer informatiquement la moitié d’étoile.

Henry Wilt est ce que l’on appellerait aujourd’hui un gentil looser. Il est depuis une dizaine d’années assistant de deuxième classe dans un lycée technique au département de culture général.Il enseigne la littérature et l’art à des classes d’apprentis bouchers, gaziers, plâtriers, maçons… qui n’en ont évidemment pas grand-chose à faire.

Henry espère depuis tout ce temps une promotion qui ne vient jamais.A la maison ça ne va pas fort non plus. Il considère qu’Eva, sa femme, est stupide, incapable et qu’elle ne le mérite pas.
Au cours de ses innombrables promenades avec son chien, Henry élabore de multiples plans pour éliminer Eva (cause selon lui de tous ses problèmes), plans qu’il ne met jamais à exécution.

Cependant, la vie des Wilt va basculer en partie grâce / à cause de la rencontre d’Eva avec Sally Pringsheim. Je ne veux pas trop dévoiler l’intrigue mais je peux juste dire que le titre « comment se sortir d’une poupée gonflable » est à prendre au 1er degré et que « beaucoup d’autres ennuis » est encore loin comparé à la réalité.

L’avis de Julien

J’ai beaucoup aimé le côté parfois un peu absurde du roman et l’accumulation de galères qui s’ammoncèlent autour d’Henry. Notre « héros », malgré tout, réussit petit à petit à s’imposer, à prendre confiance, à exister à ses yeux, tout simplement. Pour le lecteur, Henry, au départ plutôt paumé, devient au gré des pages un personnage sympathique et bien débrouillard.

Le style d’écriture ainsi que l’humour m’ont rappelé le roman de Douglas Adams, H2G2 le guide du voyageur galactique, œuvre de science-fiction humoristique que j’avais beaucoup aimé.

Je te conseille Wilt 1 – Comment se sortir d’une poupée gonflable et de beaucoup d’autres ennuis encore, roman culte pour certains, selon ce que j’ai pu lire sur le net.
Il restera pour moi un excellent souvenir et à l’occasion je lirai les 4 romans suivants dont les titres sont prometteurs : « comment se débarrasser d’un crocodile, de terroristes et d’une jeune fille au pair », « Wilt prend son pied », « comment échapper à sa femme et ses quadruplés en épousant une théorie marxiste » et « comment enseigner l’histoire à un ado dégénéré en repoussant les assauts d’une nymphomane alcoolique ».

Pour briller en soirée

Né en 1928, Tom Sharpe est malheureusement décédé en 2013.Il a reçu le grand prix de l’humour noir pour l’ensemble de son œuvre en 1986.

Commentez l'article