Hypérion

Auteur : Simmons, Dan

Format : 638 pages

Note :

La 4ème de couverture

Sur Hypérion, planète située aux confins de l’Hégémonie, erre une terrifiante créature, à la fois adulée et crainte par les hommes : le Gritche.
Dans la mystérieuse vallée des Tombeaux du Temps, il attend son heure…

A la veille d’une guerre apocalyptique, sept pèlerins sont envoyés sur Hypérion. Leur mission : empêcher la réouverture des Tombeaux. Ils ne se connaissent pas, mais cachent tous un terrible secret – et un espoir démesuré.

Et l’un d’entre eux pourrait même tenir le destin de l’humanité entre ses mains.

Le pitch

Dans un monde où les frontières planétaires n’existent plus, 7 personnes différentes sont envoyées sur Hypérion pour tenter de résoudre un conflit et effectuer le pélerinage gritchtèque.

Ces 7 êtres humains semblent avoir un rapport avec Hypérion, un rapport secret, qui fait qu’ils ont été choisi.

Avec la lecture, nous suivons l’avancée de ce pèlerinage mais également les histoires respectives de chaque personnage.

L’avis de Julien

Ce roman de science-fiction très dense est un véritable chef d’œuvre. Les premières pages nous permettent de nous familiariser avec ce nouvel univers dans lequel les distances ne sont plus réellement un problème.
Des centaines de planètes sont colonisées et nous découvrons petit à petit de nouveaux termes ainsi qu’une nouvelle manière de vivre.

Par exemple, lors des transferts planétaires les voyageurs subissent une dette de temps et ne vieillissent donc pas à la même vitesse que ceux restés sur place. Leur vie peut alors s’étendre sur des siècles comme pour certains de nos pèlerins.

C’est une ambiance particulière dans laquelle baigne le roman car la guerre apocalyptique avec les Extros est proche ainsi que l’avènement du Gritche. Les membres de l’Eglise de l’expiation finale, qui le vénèrent, sont d’ailleurs persécutés ou tués.

Le roman est construit d’une manière particulière. Les 7 pélerins Gritchèques décident de raconter leurs histoires personnelles. Ils espèrent ainsi avoir tous les éléments nécessaires lors de leur rencontre avec le Gritche. En effet, sur les 7 pélerins, un seul doit survivre.

Ces différentes histoires alimentent l’évolution du récit. En effet, tout s’imbrique parfaitement. Il est surprenant de constater que de petits détails perçus comme insignifiants au début du roman prennent tout leur sens bien plus tard.

J’ai adoré ! Je n’en doutais pas vraiment après avoir entendu certains amis fans de SF me le conseiller (notamment Gilb et Oliv).

Notre chère Planète Bleue n’est plus. Les hommes ont migré pour former l’Hégémonie. La Terre est parfois évoquée (même si le roman n’est pas nostalgique du tout) et je ne sais pourquoi j’ai beaucoup aimé ces passages.

Des thèmes « chers à mon cœur » sont largement présents comme l’écologie et la propension de l’être humain à détruire tout ce qu’il approche. Le roman est parfois également métaphysique et de nombreuses considérations religieuses sont évoquées. Les thèmes soulevés dans le film Avatar s’en rapprochent et j’y ai pensé plusieurs fois, surtout lors des 100 dernières pages.

Enfin et c’est ce qui pour moi est le plus important, j’ai trouvé l’histoire absolument géniale. Le monde créé est fabuleux et l’auteur a une imagination impressionnante. Je me suis attaché de manière différente à chacun des pèlerins et j’avoue n’avoir qu’une seule hâte : lire la suite.

Pour briller en soirée

Dan Simmons adore John Keats, et les références au poète sont nombreuses dans Hypérion. Poète anglais né en 1795, il meurt de la tuberculose à Rome en 1821.
Malgré sa très courte vie il est considéré comme l’un des plus grands poètes romantiques anglais.

Il compose Hypérion en 1818. Cette œuvre, une épopée, qui aura donc inspiré Simmons, raconte le désespoir des Titans après leur défaite face aux divinités.
Hypérion est un titan, Dieu du Soleil, le seul à avoir conservé sa puissance.

Commentez l'article