Luna – Nouvelle lune

Auteur : McDonald, Ian

Format : 551 pages

Note :

Editeur : Denoël / Folio SF

Année de parution : 2015

La 4ème de couverture

2103.
Sur une Lune où tout se vend, où tout s’achète, jusqu’aux sels minéraux contenus dans votre urine, et où la mort peut survenir à peu près à n’importe quel moment, Adriana Corta est la dirigeante du plus récent des « Cinq Dragons », ces familles à couteaux tirés qui règnent sur les colonies lunaires.


Elle doit l’ascension météorique de son organisation au commerce de l’Hélium 3. Mais Corta Hélio possède de nombreux ennemis, et si Adriana, au crépuscule de sa vie, veut léguer quelque chose à ses cinq enfants, il lui faudra se battre, et en retour ils devront se battre pour elle…

Le pitch

Comme énoncé sur la 4ème de couverture, nous voici sur la Lune, dans un monde gouverné par 5 grandes familles, 5 dynasties, les 5 Dragons.
Les Corta, d’origine Brésilienne, les MacKenzie, australiens, les Russes Vorontsov, les Sun qui viennent de Chine et enfin les Asamoah qui ont rejoint la Lune depuis le Ghana.
Chaque famille gère un pan particulier de l’industrie lunaire mais leurs relations sont évidemment très tendues.
Le focus est fait sur les différents membres de la famille Corta et avec eux nous allons plonger avec allégresse dans ce monde hostile et dangereux.

L’avis de Julien

J’ai tendance à me considérer comme un gros lecteur, pourtant, depuis quelques mois, mon rythme s’est considérablement ralenti. Moins de temps, moins d’envie, peut-être de mauvais choix de romans ont contribué à ce léger ralentissement et donc… j’écris moins de chroniques pour Cassiopée ! Bon, personne ne s’en est plaint, c’est vrai !

J’avais acheté Luna – Nouvelle Lune vraiment par hasard, ma curiosité stimulée par la 4ème de couv mais aussi par la couverture.
De la science-fiction, un monde nouveau à découvrir, j’adore ça.

Et bien quelle claque…

Dans ce monde dangereux, où les robots et les IA gèrent la logistique, tout se paye, tout se monnaye. Même l’air que l’on respire est payant.
Dans l’impossibilité de retourner sur Terre après un certain temps passé sur la Lune (les organes et les os ne le supporteraient pas), chaque être humain reçoit un implant interactif, dans l’oeil, le chib (oui ce nom est particulier !). Ce chib donne accès à un familier (une sorte d’IA qui volète à côté de l’épaule) ainsi qu’à une gestion des fondamentaux (air, carbone…)

Bien d’autres inventions de l’auteur nous plongent dans ce nouvel environnement. Ce n’est pourtant pas trop déstabilisant pour le lecteur. On comprend vite, on s’imprègne de tout ça. Il faut dire que c’est bien écrit, que le rythme est conséquent et que les personnages sont extrêmement bien décrits.
J’avoue avoir un peu souffert face à la multiplicité des noms et des familles. Cependant, on s’y fait car chacun trouve sa place et a son propre style. Une liste des personnages au début du roman peut servir de bouée de sauvetage au cas ou !

Ce roman de pur science-fiction est exceptionnel. De multiples histoires s’entrecroisent et quelques flashbacks nous replonge dans les premiers temps de la colonisation lunaire.
Les luttes de clans qui y règnent s’apparentent à certaines sagas familiales, on pourrait même parfois se croire dans Dallas !

Pour ne pas être trop long, car il y en aurait des choses à décrire, ajoutez une bonne dose de violence, de sexe, de folie, de magie, de courage, d’imagination, de divination, d’amour et vous obtenez Luna.

Au fait c’est une trilogie, je fonce acheter la suite !!!

Si vous voulez creuser cette chronique, je vous conseille ce blog qui est brillant !

Pour briller en soirée

Je ne connaissais pas ce terme, mais d’après « l’Internet » il convient de classer ce roman sous le terme de Planet Opéra.

Il faut bien différencier le planet opéra du space opéra.
Contrairement à ce dernier, plus connu, que l’on a déjà rencontré sur notre blog (Hypérion, Dune), l’intrigue se déroule sur une planète inconnue et l’exploration se limite à cette seule planète.

La horde du contrevent, l’un de mes romans de SF préféré en est un, je viens de le découvrir !

Abonnez-vous à notre newsletter

Une pensée sur “Luna – Nouvelle lune

Commentez l'article