Spin

Auteur : Wilson, Robert-Charles

Format : 608 pages

Note :

La 4ème de couverture

La vie de Tyler Dupree est inextricablement liée à celle des jumeaux Lawton, Diane et Jason. Ils étaient ensemble la nuit où la Terre a été coupée du reste de l’univers par une mystérieuse barrière opaque à l’extérieur de laquelle le temps s’écoule des millions de fois plus vite.
Il ne reste donc plus que quelques décennies avant que le Soleil ne transforme la Terre en une boule de feu, exterminant ainsi l’humanité. Jason n’a alors plus qu’un but dans la vie : comprendre pourquoi et par qui la barrière a été installée.

Le pitch

La barrière, le Spin, qui entoure la Terre, entraîne d’incroyables modifications. En effet le temps s’écoule maintenant des millions de fois plus lentement sur Terre que dans le reste de l’univers. La plus grave conséquence directe est que le Soleil vieillit, grossit et finira très vite par désintégrer la planète bleue.
Les êtres humains, dont nos 3 héros, Tyler, Jason et Diane, se retrouvent confrontés à une société qui sait sa fin proche.
Comment réagir, comment vivre ?
Jason va tout tenter pour comprendre ce qu’est le Spin et surtout (ce ?) qui l’a installé là.
Diane va se rapprocher de la religion.
Tyler, lui, va rester proche de ses deux amis et tenter de vivre sa vie, même si une partie de lui s’est éteinte lors de la nuit si particulière qui a vu les étoiles disparaitre.

L’avis de Julien

Wa – Hou ! Quel bonheur d’enchaîner deux livres qui n’ont absolument rien à voir et de se dire qu’ils font partie des tous meilleurs que vous ayez lus. C’est ce qu’il vient de m’arriver avec Petit Pays de Gaël Faye et Spin de Wilson.

Un roman de science-fiction doit jongler avec une vraie cohérence scientifique et une intrigue finement menée.
L’un et l’autre doivent donc s’imbriquer pour donner au livre et à l’histoire une réalité.
J’avais par exemple eu une petite déception avec La Formule De Dieu de Dos Santos. En effet le côté scientifique avait trop pris le dessus sur l’intrigue.

Avec Spin, Wilson me paraît avoir parfaitement étudié le sujet. Je ne suis pas un spécialiste, mais toutes les explications données me semblent cohérentes.
En parallèle, l’intrigue entre les 3 protagonistes enrichit le roman. Chacun à sa manière appréhende ce qui pourrait devenir la fin du monde.
Wilson a également imaginé les réactions de nos dirigeants et des sociétés face à cette menace et cette apocalypse imminente.

Spin est un roman de science-fiction vertigineux. L’histoire est incroyable et donne le tournis. En effet, il est dur de se représenter le fait qu’un satellite lancé dans l’espace en retombe quelques jours plus tard, non à cause de dysfonctionnement mais car sa durée de vie est dépassée. Ou qu’une écopoiëse (tu en comprendras le sens dans le roman) était possible à l’échelle d’une vie humaine.
Ce sentiment de vertige ne m’a pas quitté du roman et j’attendais avec impatience, de comprendre, comme Jason, le mécanisme du Spin.

« J’ai pensé à ces vies, ces vies humaines. Chacune enfermée dans un intervalle de moins d’une minute, telle que ma montre comptait les minutes. Et cela m’a un peu donné le vertige. Le vertige du Spin. »

Pour briller en soirée

Spin a gagné le prix Hugo du meilleur roman de science-fiction en 2006.
Ce prix créé en 1953 ne rend pas hommage au grand Victor mais à Hugo Gernsback, le fondateur d’un des premiers magazines de science-fiction.
L’autre prix récompensant les œuvres de science-fiction est le prix Nébula. Franck Herbert en a été le premier récompensé en 1966 avec Dune.

Pour information, Spin est le premier volume d’une trilogie composée d’Axis et de Vortex.

Lien vers le top science-fiction du Blogbook Cassiopée. 

Commentez l'article